La française est-elle seulement blanche, parisienne et conne ?

Crédits : Harry Gruyaert

Paris est une marque. De Jeanne Damas à Lauren Bastide en passant par Audrey Diwan, ces auteurs bobos perpétuent le caractère mythique de la parisienne blanche, cultivée et prétentieuse. Celle, blonde ou brune au choix, qui boit son café noir en terrasse, cigarette à la main, dès 10 heures du mat, se bourre de pain, tout en citant Baudelaire en baisant et bla bla bla… Alors pour ne pas frustrer l’imaginaire de sa base, Canal Plus propose une série écrite par Zabou Breitman, Paris etc. Création originale, mon oeil. La bande-annonce n’annonce rien, elle donne juste la nausée. Et, on accorde des subventions pour ça ?! Quand les Américains nous dopent à la Queen Sugar, Insecure, Master of None… c’est surréaliste. Je pense sincèrement qu’il n’y a pas de saine compétition et de diversité, que les auteurs français ne sont pas en phase avec la réalité du coin de la rue. La déconnexion avec notre société qui vit des changements sociaux, économiques et politiques est flagrante. Sur papier, Paris etc. se veut révolutionnaire et tente de tordre le cou aux clichés concernant la parisienne parfaite tout en les perpétuant. Cette fois, elle dit « merde », plus elle le dit en foutant une pêche à son interlocuteur plus c’est mignon. Personnellement, je suis agacée par ces Zabou & co qui ne bougent pas leurs fesses de Montmartre et/ou du Marais. Je pensais qu’il serait impossible en 2017 d’écrire autant d’inepties et de qualifier ces anachronismes de nouveaux, de féministes, de métissées, de créatifs et pire, d’originaux. Quand est-ce que la télévision française commencera à ouvrir les yeux, en toute honnêteté, sur ce monde en pleine mutation et proposera d’autres narrations, sans tomber dans la victimisation ? Paris est l’une des villes les plus multiculturelles du globe, il y a un tas de femmes, un tas d’histoires de femmes et des milliers de manières d’être parisienne. Je regarde rarement les séries françaises et je comprends pourquoi ça ne décolle pas. Je crois que c’est un élément de réflexion, depuis le temps qu’on le rabâche. Juste à côté, on est pas obligé d’aller si loin, les Anglais, les Espagnols et les Allemands ont trouvé la formule. Paris etc. est une comédie romantique déclinée en série, diffusée sur une chaine que plus personne ne calcule. Archaïque, ridicule et snobe, assez pour ne pas aller plus loin.