Glossier : « Body positivity » ou le droit de se mettre à poil ?

@glossier

J’ai un immense respect pour Emily Weiss, elle a su capitaliser autour de Into The Gloss et ainsi créer un empire. Glossier, sa marque de cosmétiques, comprend les attentes de toutes les femmes qui achètent des produits de beauté plus responsables pour l’environnement et pour la peau. Nous avons toutes le même problème, celui d’avoir un grain de peau super et Glossier est là pour cela. Les packagings sont beaux et simples et surtout les modèles qui représentent la marque nous ressemblent. D’ailleurs, pour toutes celles qui veulent se fournir avant qu’ils ne livrent enfin en France, la marque s’est installée chez Colette jusqu’au 20 décembre 2017. J’ai hâte. Glossier a réussi là où les campagnes gnan gnan de Dove ont pêché. Le concept de Body Positivity me plaît dans les faits et me semble ici authentique mais je me suis posée cette question en regardant les affiches : Est-ce que body positivity rime forcément avec nudité ? Body Hero est une gamme qui comprend huile de douche et crème, tout ce qu’il faut pour nourrir son épiderme au quotidien, mais je crois qu’il est important d’en discuter. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je n’ai jamais pensé que les femmes rondes ne pouvaient pas se dénuder. Je considère qu’elles ont autant le droit de le faire que les plus minces cependant pour être honnête, je trouve qu’en 2017, il n’y a plus rien d’original dans la nudité mais rien du tout. Bien sûr, que la communication de Glossier se base sur cette idée fondamentale que la beauté est universel mais je m’interroge surtout depuis que tout le monde se met à poil sur les réseaux sociaux !